• Cycle de l'Azote

    Cycle de l'Azote



    Il est très intéressant de le savoir, c’est une des bases de l'aquariophilie.

    Le bac est un cercle fermé où l’urine, excréments, débris végétaux, excès d’aliment, pertes de poissons et autres qui perpétuellement sont présent dans le bac. Ces matières azotés sont vite dégradés et transformés en ammoniac (NH3-) il est soluble dans l'eau et imperceptible mais qui est très dangereux pour nos vivants. Le cycle de l'azote représente les modifications que l'ammoniac va endurer pour être dégradée finalement en nitrates, nettement moins dangereux. Cette filtration biologique passe par l'action de milliards de bactéries "utiles" qui vont l'utiliser comme source d’énergie.

    Cycle de l'Azote

     

                                              Le cycle azoté


    Transformation de l'ammoniac en nitrites (nitrosation)
    Un premier type de bactéries, les Nitrosomonas vont d'abord transformer
    L’ammoniac (NH3-) très toxique en nitrites (NO2-).
    Transformation des nitrites en nitrates (nitratation)
    D'autres bactéries "salutaires", Nitrobacter et Nitrospira vont compléter la transformation les nitrites en un élément peu toxique (sauf à fortes doses) les nitrates (NO3-)
    Les nitrates sont beaucoup moins dangereux et constituent le produit final du cycle.

    A l'issue,  pour baisser ce taux de nitrate, il faudra faire un changement d'eau à hauteur de 10% tout en profitant pour aspirer les sédiments  dans le bac.

    Cycle de l'Azote

     




                                            Un nouveau bac


    Malheureusement, un aquarium récemment mis en eau contient encore très peu de ces bactéries et très peu d’ammoniac, comme carburant pour procéder à leur développement nécessaire. Ce n'est qu'en commençant à introduire les pierres et certains détritivores que va pouvoir s'amorcer le cycle de l'azote. Ensuite arrivent les poissons qui vont commencer à produire des déchets, qui vont permettre aux bactéries de commencer à se multiplier et de coloniser progressivement le filtre mais aussi le décor, le sable.
    Au début, l’ensemble du système ne dispose d'ailleurs que d'une colonie bactérienne très peu nombreuse, nos bactéries utiles sont encore bien peu suffisant pour assimiler les déchets, qui s'entassent donc dangereusement.



                                                        Les précautions indispensables


    Durant les premières semaines qui suivent l'arrivée des poissons, l'ammoniac puis les nitrites vont augmenter d’une façon parfois menaçante dans le nouveau bac, jusqu'à ce que les bactéries se soient enfin suffisamment multipliées pour pouvoir dégrader efficacement une partie des déchets. C’est aussi la période la plus délicate d'un bac, les taux d'ammoniac, nitrites peuvent alors monter très haut. D’où,il faut habilement démarrer son cycle avec une population très réduite. Il est également nécessaire de tester régulièrement le taux d'ammoniac et nitrite. On se garde enfin de la tentation d'ajouter un nouveau vivant tant que la mise en place du cycle azoté n'est pas entièrement achevée.


     
                                                         Le temps d’incubation


    La 1 partie du cycle, les bactéries s’amplifient hâtivement, en principe, il faut 2 semaines avant que les Nitrosomonas soient établis décemment. Cette évolution est très variable et peut aller jusqu'à quelques semaines dans certains cas, la mise en place du cycle azoté dépendent des paramètres tels la température, le pH, le taux d'oxygène dans l'eau, lumière et autres.
    La diminution graduelle puis l’absence de l'ammoniac sont le signe que les bactéries Nitrosomonas se sont conformément établies.
    La 2 partie du cycle, Les bactéries Nitrobacter doivent elles aussi être assez nombreuses pour être vraiment efficaces (entre 2 à 4 semaines en général), on contemplera alors le célèbre pic de nitrites. Les bactéries Nitrosomonas produisent en conséquence des nitrites qui ne sont pas encore intégralement pris en charge par les bactéries Nitrobacter. Ici aussi, il ne devra en aucun cas ajouter de nouveaux vivants durant cette durée sensible, optimiser l'écumeur et contrôler régulièrement le taux de nitrites afin de procéder à des changements d'eau si nécessaire.



                                                            Les nitrates

    Elles restent en comparaison à l'ammoniac ou aux nitrites le moins dangereux.       
     1) certaines espèces y sont très sensibles;
    2) pour d’autres, un taux élevé peu avoir un impact négatif sur la croissance ou la reproduction et sur la santé des poissons sur le long terme.
    3) les nitrates non assimilés par les plantes favorisent le développement d'algues indésirables.
    Pour ces motifs, il faut essayer de limiter ou de réduire le taux de nitrates dans l'aquarium, au début, en changeant partiellement l'eau (hebdomadaires) et en installant un refuge qui pourrait en partie utiliser comme nutriments les nitrates. En second recours, certaines résines ou le biopellets sont très efficaces pour réduire un excès de nitrates.

    http://membres.multimania.fr/monaquarium/eaudemerecran9.html

     

                                                                      La dénitrification

     La dénitrification est la réduction de NO3 en N2 gazeux par des bactéries.

    Les formes oxydées de l'azote comme les nitrates et nitrites sont convertis en azote (N2 ). La dénitrification est un processus anaérobie qui est effectuée par des bactéries qui transforment les nitrates en azote dans l'ordre suivant:
    Cycle de l'Azote

    NO 3 – (nitrates) NO 2 – (nitrites) NO (oxyde nitrique) N 2 O (oxyde nitreux) N 2 (azote)



    La dénitrification est un processus bactérien de respiration alternatif. Ce phénomène biologique s'opère généralement, mais pas exclusivement, dans le sol, sous l'action de bactéries spécifiques, satisfaisant leur besoin par une réduction des ions nitrates.

    Vraisemblablement, le dioxygène O2 se diffuse peu dans le sol (quelques millimètres) et ce phénomène est d'autant plus accentué sur un sol qui est rempli d'eau. Il y a 21 % de dioxygène dans l'atmosphère terrestre et 8 mg pour 1 kg d'eau. Par conséquent, les bactéries qui se trouvent dans ces types de sols manquent de dioxygène, qui est nécessaire à leur survie, à leur développement et à la respiration cellulaire, notamment quand l'eau a comblé tous les espaces lacunaires du sol contenant auparavant de l'air.

    C'est alors que des bactéries anaérobies dites dénitrifiantes opèrent la dénitrification. Les plus actives dans ce procédé sont essentiellement les Pseudomonas, elles vont puiser dans les molécules de nitrates l'oxygène sous forme atomique dont elles ont besoin. Elles vont ainsi réduire l'ion nitrate NO3-, dans le fond du sable, pierres vivantes, ou «la boue " (mud).

    Cependant grâce aux liaisons hydrogènes qu'il établit avec les molécules d'eau et facilement absorbante par les végétaux.
    Il arrive que les bactéries n'aillent pas jusqu'à la phase ultime de cette réaction, si le taux de dioxygène est en partie suffisant pour satisfaire leur besoin. La dénitrification est alors en partie arrêtée aux stades NO monoxyde d'azote ou, plus souvent, N2O (oxyde nitreux).

    La dénitrification est la terminologie utilisée pour décrire la transformation des nitrates (NO3) en azote (N2). Cette dénitrification en azote se perd dans l'environnement local (par exemple l'eau) puis dans l'atmosphère. Ce processus, fait partie du cycle de l'azote.

    Quelques extraits viennent de ce lien:
    http://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9nitrification

     

                                         
                                           NITRIFICATION


    Lors de la 1 ERE nitrification, c’est la bactérie Nitrosomonas qui entre en action.
    Ammoniac en Nitrites


    Lors de la 2 EME nitrification, c’est la bactérie Nitrobacter qui entre en action.
    Nitrites en Nitrates

                                       DENITRIFICATION

    Deux familles de bactéries différentes sont capables d'opérer cette dénitratation :

    La famille des bactéries autotrophes les thiobacillius,
    et celle des bactéries hétérotrophes principalement les pseudomonas.

    Pour le phosphate, elle sont réduites en partie par les mêmes bactéries ainsi que par d'autres bactéries hétérotrophes, pas uniquement transformé.

    Un lien pour encore mieux comprendre.

    http://le840latiti62.space-blogs.com/blog-note/154913/methode-vodka-en-aquarium-recifal.html

    et encore, encore un autre
    http://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=en&u=http://reefkeeping.com/issues/2006-09/rhf/index.php&ei=Eq4RTYiEMYi08QOswYmFBw&sa=X&oi=translate&ct =result&resnum=1&ved=0CB4Q7gEwADgK&prev=/search%3Fq%3Dbacterie%2Breducteur%2Bde%2BPO4%2Baquarium%26start%3D10%26hl%3Dfr%26client%3Dfirefox-a%26sa%3DN%26rls%3Dorg.mozilla:fr:official%26prmd%3Divns

     

                                                         EN RESUME

     

    Lorsque vous allez démarrer un nouvel aquarium. Il est impératif de respecter un temps de mise en place du cycle de l'azote. L'eau neuve, qui est mise dans un nouvel aquarium changera précisément suivant un cycle donné. Afin de le rendre fonctionnel, pour pouvoir transformer les déchets comme l'ammoniac et le nitrite en nitrate.

     Les nouveaux bacs prennent généralement environ 5-7 semaines pour pouvoir supporter une charge biologique complète. C'est pourquoi, vous ne devrez pas ajouter des vivants avant ce temps où bâtissent les bactéries ce cycle de transformation.

     Les Poissons font aussi leurs besoins, Et dans l'eau, donc à cause de cela, ils ajoutent amplement de l'ammoniac. C'est non seulement des excréments, mais aussi leurs respirations, reste de nourritures, reste de végétaux, la mort d'un vivant sous les pierres et la microfaune dans ces pierres vivantes.

     Mais le taux d'ammoniaque et nitrite ne sont qu'une étape, comme pour la filtration biologique et comme pour les bactéries bénéfiques. La transformation réduira ces taux toxiques, mais il faudra du temps pour cela.

     Pour évincer l'ammoniac, nos nombreuses bactéries utilisent l'ammoniac comme source de nourriture. La souche de bactéries la plus importante est Nitrosomonas. La population de bactérie souhaitée n'arrive pas du jour au lendemain, cette souche de bactérie nécessite du temps pour coloniser l'eau de l'aquarium. Elles seront utiles, car c'est elles qui absorberont l'ammoniac et les réduisent en Nitrite.

     Une fois que les Nitrosomonas ont réduit l'ammoniaque en nitrite, ce n'est pas terminé.

     A leur tour les nitrites doivent être modifiés en Nitrate. Grâce à la souche de bactéries de Nitrobacter. Les Nitrobacters prennent encore plus de temps pour adsorber les nitrites et à ce stade, le nitrite est à taux très élevés. DONC un moment dangereux pour le poisson, même un robuste. 

    Après un certain temps, les nitrobacters auront réduit les niveaux de nitrite en un moindre taux de nitrate composé de toxique. Bien que cette toxine soit beaucoup moins dangereuse que les deux précédentes, il ne faudra pas laisser s'accumuler dans votre aquarium.

     Pour ce faire, des changements d'eau seront nécessaires, je vous recommande de les faire car cela réduit les concentrations de nitrate, et vos vivants vous le rendront par leurs beautés !!.

     

     En termes techniques: 

     Le processus du Cycle de l'azote est appelé Nitrification - l'oxydation de l'azote par les bactéries.